L’auteur

JEAN-CLAUDE BAISE

Biographie:

ENFANCE

En 1945, l’allégresse provoquée par la fin de la guerre et la perspective d’un monde meilleur eurent pour effet de multiplier les naissances. Dans ce contexte, Jean-Claude Baise vit le jour au mois de juin, dans la banlieue lilloise, ignorant la charge d’espérances qu’il représentait.

Sa mère l’éleva dans la tradition catholique alors que son père, athée d’éducation protestante, lui inculqua une vision plus rigoriste du monde et de la maitrise des sentiments. L’auteur garde une grande admiration pour ce père, insatiable lecteur, qui possédait une bibliothèque riche de chefs d’œuvre de la littérature, alors qu’il n’avait fréquenté l’école communale que jusqu’à l’âge de onze ans.

Enfant des villes aux longs murs de briques rouges, l’enfant rêve souvent de campagne qu’il ne retrouve qu’épisodiquement en allant chez sa grand-mère. Grâce à ses parents prévoyant chaque année un séjour estival, tantôt à Menton, tantôt en Bretagne,  il s’enthousiasme  pour les voyages.

A treize ans, le film de Jean-Paul Le Chanois, « L’école buissonnière » lui révèle une vocation : enseigner. Pour accéder  à ce métier, il lui faudra changer d’orientation et d’établissement. Il finira ses études secondaires au Lycée Faidherbe de Lille, en classe de philosophie. Ensuite, il entrera à l’Ecole Normale de Lille.

ENSEIGNANT VOYAGEUR

Sa carrière d’enseignant se déroule avec plaisir mais aussi avec un goût évident du changement de fonction. D’abord instituteur en cours préparatoire, son départ en coopération en 1965, le transforme en professeur des collèges. Plus tard, il deviendra Conseiller Principal d’éducation puis finira sa carrière parmi le personnel de direction en qualité de Principal et de Proviseur adjoint.

C’est ce métier qui va l’entraîner à travers le monde. D’abord en Côte d’Ivoire de 1965 à 1969, puis à Tubuaï, petite île des Australes en Polynésie Française, où il restera six ans et enfin un long séjour en Guyane Française puisqu’il y arrive avec sa famille en 1994 et y finira sa carrière en 2005.

Sa volonté de découvrir d’autres pays et d’autres façons de vivre le pousse à quitter la métropole. Cependant il avoue : 

« Ce n’est qu’en fin de carrière que j’ai compris ce qui m’attirait loin de chez moi. Là-bas, la distance entre maîtres et enseignés peut se réduire. Si l’on sait être ouvert aux autres, nos élèves peuvent alors nous faire découvrir d’autres environnements, d’autres façons de voir le monde. Cela devient un riche échange dans lequel naissent des amitiés très enracinées.»

ARTISTE CLOWN

On ne peut oublier cette autre passion. En 1964, après une animation théâtrale au sein d’une amicale laïque, Jean Claude Baise crée le groupe de clowns « Zéphyr et Pantalon ». Activité d’amateurs au départ, leur spectacle obtient de plus en plus de succès dans le Nord de la France et devient quasi-professionnel. Ils tourneront en été sous le chapiteau du cirque « Rancy-Carrington » où Jean Claude, allias Pantalon, va apprendre à jouer de la scie musicale.

Ce deuxième métier va aussi les faire connaître outremer : en Polynésie où ils feront partie de la troupe de Noël du CEA, au Costa Rica, et aussi en Guyane où ils se produiront en ville mais aussi dans de nombreux villages amérindiens et jusqu’à Antecume Pata,  au plus profond de la forêt amazonienne.

Ils connaîtront également encore d’heureuses tournées dans la région Rhône-Alpes à la demande des fédérations des œuvres laïques mais aussi d’un impresario de Lyon.

Quand l’auteur évoque ces spectacles, ses yeux brillent : « Quel bonheur de semer rires et étonnements à travers le monde ! Ce travail était surtout un apprentissage de la diversité. Quelle chance d’avoir pu  lier amitié avec ces artistes de music-hall et de cirque dont les parcours étaient plus pimentés que ceux des  fonctionnaires que je fréquentais habituellement ! »

ACTUELLEMENT

L’auteur réside entre Grenoble et Chambéry mais il retourne régulièrement en Guyane chez ses amis amérindiens. Il tourne actuellement dans toute le France avec ses conférences sur la Guyane et prépare le troisième tome de sa dernière trilogie intitulée : « Les Humbles Insoumis ».